Ce serait étonnant que vous n’en n’ayez pas déjà entendu parlé : Chernobyl bat tous les records de critiques en matière de série télévisée, dépassant Game of Thrones ou Breaking Bad sur IMdB ou Allociné… Un succès mérité au vue de la qualité de ce que HBO nous propose cet été, à savoir une vision (très) romancée mais incroyable de réalisme de la catastrophe de Tchernobyl.

25 avril 1986… Un test devait avoir lieu sur le 4ème réacteur de la centrale, mais il a dû être décalé et est donc réalisé par l’équipe de nuit. On a du mal à bien comprendre comment, mais malgré les alarmes et les signes avant-coureurs, le test se poursuit jusqu’à l’explosion du réacteur. La série choisit alors de nous plonger dans le désarroi de l’équipe, confinée au sein de la centrale et qui tente dès lors de traiter ce qui ne leur parait qu’être un incident mineur.

Ce n’est pas spoiler la série que de dire qu’évidemment la situation va rapidement dégénérer et virer au cauchemar. Craig Mazin, le scénariste, nous fait progressivement faire des aller-retour incessants entre Moscou, où tout se décide dans le seul objectif de sauver les apparences, et Pripia, cette ville ukrainienne située aux abords de la centrale nucléaire. Il nous fait suivre les réflexions et tortuosités du Professeur Valery Legasov et de son binôme politicien Boris Shcherbina, respectivement interprétés par les très talentueux Jared Harris et Stellan Skarsgard qui nous offrent ici une performance remarquable.

Les mensonges forment un personnage à part entière dans cette histoire : on ne compte pas le nombre de fois où le gouvernement soviétique a fait preuve de mauvaise fois et Craig Mazin semble prendre un malin plaisir à le souligner. Cette centrale ne pouvait pas exploser, il n’y avait aucun défaut, et impossible de remettre en cause le génie soviétique.

Il ne faut pas perdre de vue que Chernobyl est une série dramatique et non pas un documentaire : l’objectif ici est surtout de relater les émotions et dilemnes auxquels ont du faire face les différents protagonistes, il ne faut pas essayer d’y voir une reconstruction réaliste et absolument fidèle de la vraie tragédie. Je ne suis pas expert et il m’est de fait impossible de juger. Je ne peux que me délecter de ce bijou que HBO nous offre à nouveau. Cette série est stupéfiante.

Où regarder Chernobyl ?

  • Comme toutes les séries HBO, vous pouvez retrouver cette série en vous abonnant à OCS.
  • Elle est aussi disponible à l’achat sur l’iTunes Store, ou en DVD et Blu-Ray chez vos marchands favoris.